jeudi 22 septembre 2016

Jus à la figue de Barbarie et au raisin




Voici un jus fait avec un fruit que l'on côtoie souvent mais dont on ignore tout, il s'agit de la figue de Barbarie. 

Originaire d'Amérique centrale, le nopal ou figue de Barbarie était déjà utilisé par la médecine aztèque, sous forme d'onguent et de cataplasme, il soulageait les rhumatismes et son jus appliqué sur les brûlures et les plaies servait de cicatrisant. De plus, très nutritif et énergétique, il était, et reste très employé dans la cuisine traditionnelle d'Amérique centrale, comme fruit frais, mais aussi comme légume, en marmelade et dans une boisson alcoolisée, le colonche. Depuis sa diffusion en Orient, il est employé par la médecine ayurvédique comme tonique et diurétique.

Il existe environ quatre cents espèces de figuiers de Barbarie. Cette cactée pouvant atteindre 5 m de haut se développe sur de grandes surfaces. 
Le figuier de Barbarie se plaît dans les climats chauds et arides et draine efficacement l'humidité de certains terrains.
C’est au XVIe siècle que les Espagnols introduisirent le figuier de Barbarie dans le bassin méditerranéen. Il s’y est très vite naturalisé… Et même devenu assez envahissant !
Si les Aztèques connaissaient très bien ses bienfaits thérapeutiques, la médecine occidentale moderne redécouvre peu à peu ses nombreuses propriétés.

Parallèlement fut découvert l'usage colorant de la cochenille, insecte qui parasite les figuiers de Barbarie : l'insecte produit de l'acide carminique qui le protège des insectes prédateurs. Cet acide, extrait du corps et des oeufs est en premier lieu utilisé comme colorant alimentaire (E120, E124), rouge carmin, et également à usages cosmétiques.

Le fruit, la figue de Barbarie, est une baie charnue de 150 à 400 g. La forme change selon les variétés mais aussi selon l'époque de formation : les premiers fruits sont arrondis, les plus tardifs ont une forme allongée. Ils contiennent beaucoup de petites graines. Les fruits peuvent être rouges, violets ou jaunes, et sont très sucrés. Côté texture, cela peut s'apparenté à de la mangue pas trop mûre, côté goût...Je ne sais pas, cela ne ma fait penser à rien que je connaisse...Peut-être, un peu comme une purée de coing ?

Ils sont particulièrement riches en vitamine C. Ils contiennent également du cuivre, du magnésium, du calcium et du fer, 17 acides aminés et des vitamines A, B1 et B3. Les fibres de différentes natures, comme le lignane, la cellulose et l'hémicellulose, mais aussi le mucilage et les gommes, qui composent en grande partie le nopal, agissent en captant les sucres et les graisses. Elles lui confèrent ainsi ses propriétés hypoglycémiantes et lipophiles. Enfin, le figuier de Barbarie est riche en quercétine, un des flavonoïdes les plus actifs, à l'origine de ses vertus antioxydantes.
Certaines études récentes ont prouvé qu’elles aident à prévenir et à traiter les crampes abdominales, les problèmes d’indigestion et la diarrhée. Il peut être utilisé en taitement des troubles et des douleurs de l'estomac, ainsi que des intestins, c'est un puissant anti-diarrhéique.

La peau des figues de Barbarie est pleine de petites aiguilles transparentes. Pour les manipuler, je vous conseille de mettre des gants. Et pour retirer ces petites épines, vous pouvez rouler les figues dans un papier journal ou les frotter sous l’eau avec une brosse.
Personnellement, je le pèle à la fourchette et au couteau, cela me donne un air mondain !

C’est le plus souvent le jus qui est cuisiné. Pour le prélever, passez la chair des fruits dans un presse-purée afin de séparer le jus et la pulpe (pleine de pépins). Vous pourrez réaliser des cocktails de fruits avec le jus ou des confitures.




Ingrédients :

  • 3 figues de Barbarie  
  • Les grains d'une grappe moyenne de raisin blanc (ici du Chasselas)
  • 1 jus de citron vert



Images Tendance Mag et Webdo
 
Préparation :

Pelez la figue avec précaution (je vous aurez prévenu , c'est quand même le fruit d'un cactus !) et coupez-les en gros morceaux.
Lavez les grains de raisin.
Passez les fruits à l'extracteur à jus ou à la centrifugeuse. Ajoutez le jus de citron. Dégustez sans plus attendre !





Alors vous connaissiez ce fruit ? Vous le mangez comment ?





2 commentaires:

  1. Bonsoir Gin,
    Les couleurs des photos toujours au top.
    Bonne idée le jus de Nopal avec du raisin ça le rend plus goûtu.
    Le Nopal est une abondance de bien faits. Au niveau cutané il est exceptionnel, quoi que il a tendance à tacher un peu les plaies, les rend plus brune.
    A bientôt

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour,

    Toujours de jolies recettes sur ton blog.
    Merci.
    Bonne journée.

    RépondreSupprimer

N'hésitez pas à me laisser un commentaire, c'est ce qui fait vivre aussi ce blog. Merci