lundi 12 décembre 2016

Bûche de Noël végétale aux noix de cajou, clémentine et chocolat

Recette de fêtes



Je ne suis pas très bûche de Noël, je trouve cela souvent trop "gloug" ou écoeurant, je n'aime pas trop les biscuits roulés, ajoutez à cela le problème du "sans gluten"...


Et pourtant, je devais bien me lancer, puisque vous l'avez peut-être vu, je participais ce week-end, au "Week-end coocking challenge" du site CuisineAZ, et dont je faisais, personnellement le lancement de ce défi, qui était les "Bûches de Noël.
C'était donc de mauvais genre de sécher l'épreuve, même avec une bonne excuse... 

J'ai cherché quelques choses de léger pour l'estomac et les hanches, donc avec un indice glycémique plutôt bas, et j'ai eu envie d'une crème à la noix de cajou aromatisée à la clémentine.
Et pour aller au bout de ma démarche, puisque la crème était 100% végétale, j'ai réalisé le biscuit du dessous sans oeuf, ni beurre.
Celui est tartiné de ganache au chocolat noir, parsemé de cubes d'écorces d'oranges confits, et en lieu et place de l'inclusion dans la crème, j'y ai mis des suprèmes de clémentines.   
Et nous voilà avec une bûche végétale à indice glycémique bas.

On y va...

🌿 Ingrédients pour une bûche de 8 personnes :

Biscuit aux amandes
  • 40 g d'huile de coco désodorisée liquifiée
  • 35 g de poudre d’amande
  • 30 g de farine de riz complet
  • 1/2 sachet de levure sans gluten
  • 60 g de fructose en poudre (ou agave cristal)
  • 1 yaourt soja nature


Pour la ganache
  • 150 g de chocolat noir 70% cacao
  • 1 CAS d'huile de coco désodorisée
  • 10 cl de crème d'amande liquide
  • 1 grosse poignée de cubes d'écorces d'oranges confits

Pour la crème
  • 200 g de noix de cajou (trempées dans l'eau depuis la veille)
  • 10 cl de crème liquide d'amande
  • 4 CAS d’huile de coco désodorisée liquifiée
  • 5 CAS de sirop d’agave
  • 2 CAS d’agar agar
  • 8 clémentines
  • 5 CAS de fructose en poudre


Pour l'inclusion
  • 5 clémentines épluchées et découpées en suprêmes.


Préparation :

Préchauffez votre four à 180°C.
Dans un saladier, mélangez les matières sèches (farine, sucre, levure et poudre d’amande), ajoutez l'huile liquide et le yaourt.
Mélangez avec un fouet afin d’obtenir un mélange bien lisse, sans grumeaux.

Etalez dans moule rectangulaire (vérifier le gabarit en fonction de votre moule à bûche). J’ai utilisé une feuille de flexipan de 20 cm sur 20 cm. 

Cuisez jusqu’à ce que le biscuit soit dorée, environ 15 minutes. 

Démoulez à froid sur une planche à découper.

Préparez la ganache, en faisant fondre le chocolat au bain marie avec l'huile de coco. Une fois le chocolat fondu, ajoutez en 3 fois la crème d'amande, en mélangeant bien à chaque fois. 
Ajoutez les cubes d'écorces d'orange confits.

Egouttez les noix de cajou.
Mixez les noix avec le  sirop d'agave, l'huile de coco et la crème d'amande.
Vous devez obtenir une pâte homogène et lisse.

Epluchez les clémentines et mixez-les. Mettez le jus dans un casserole avec le fructose, faites réduire un peu à feu moyen, de manière à obtenir un sirop, un peu épais (10 minutes environ).
Délayez l'agar agar dans un fonds d'eau (2 cl) et ajoutez le au sirop de clémentine. Faîtes bouillir 2 minutes.   

Mélangez le jus de clémentine à la crème de cajou.

Etalez la ganache sur le biscuit découpé au bon gabarit.

Remplissez de la moitié de la crème, votre moule à bûche tapissé de cellophane (la prochaine fois j'opterais pour pour des mini-bûches, c'est moins périlleux pour le démoulage).
Ajoutez les suprêmes de clémentines au mileu. Un suprême, c'est lorsque les segments de l'agrume sont épuchés à vif avec un couteau, ainsi il  n'y a plus de peau, orange ou blanche !
Ajoutez la seconde couche de crème, puis le biscuit nappé de ganache. La ganache côté crème. 
Laissez prendre deux à trois heures au frais.
Démoulez avec précaution et décorez comme bon vous semble.

Ici avec un soupoudrage de cacao, des perles de sucres et des tranches de clémentine.
Un glaçage miroir au chocolat et tout à fait possible, mais dans ce cas, laissez votre bûche une heure de plus au congélateur, avant nappage.




1 commentaire:

  1. Mais c'est que j'y goûterai bien. Elle est belle a voir et certainement délicieuse au palais. En tout cas, j'aime les ingrédients qui la compose ! Belle journée. Bises

    RépondreSupprimer

N'hésitez pas à me laisser un commentaire, c'est ce qui fait vivre aussi ce blog. Merci