mercredi 28 décembre 2016

Pavlova exotique (sans gluten, sans lactose, option sans oeuf)

Recette de fêtes



Un joli dessert qui fera forte impression.
Plus facile à réaliser qu’il n’y parait, il est parfait en fin de repas copieux.


Certaines sources affirment que la recette est néo-zélandaise, d'autres australienne. Toutefois, elle est attestée pour la première fois dans un livre de cuisine néo-zélandais datant de 1933.

Créé en l’honneur de la ballerine Russe Anna Pavlova. Première étoile du ballet Impérial Russe et des ballets Russes de Serge Diaghilev. Pavlova fut l’une des premières ballerines à parcourir le monde avec sa propre compagnie de ballet, ses voyages la conduisirent dans des contrées lointaines notamment en Australie et en Nouvelle Zélande durant l’année 1926.

Le public des deux pays fut subjugué par la beauté de la ballerine, et la presse Néo-zélandaise de cette époque titra « Elle ne danse pas, elle s’envole dans les airs comme un oiseau ». Sa légèreté et sa grâce furent encensées par tous. Peu de temps après naquit le célèbre dessert qui porte son nom.

Keith Money, biographe d'Anna Pavlova, rapporte que le chef d'un hôtel de Wellington créa le plat lorsque Pavlova y séjourna en 1926 pendant un tour du monde.

Les Australiens par contre soutiennent que la pavlova est un gâteau inventé par Bert Sachse à l'Esplanade Hotel de Perth le 3 octobre 1935. Les descendants de Sachse affirment qu'il aurait pu inventer la recette avant cette date, puisque Pavlova visita l'Australie en 1926 et 1929 avant sa mort en 1931. Néanmoins, les études montrent que la première recette écrite l'a été en Nouvelle-Zélande.

La composition de la pavlova est simple, il s’agit d’une meringue croustillante à l’extérieur et fondante à l’intérieur, coiffée de crème fouettée et de fruits frais. Visuellement les couches successives de meringue et de crème représentent le tutu de la danseuse, les fruits frais eux, rappellent les décorations qui ornaient les tenues de scène.


 🌿  Ingrédients pour une Pavlova de 6 personnes : (ou 6 individuelles):

Pour la meringue :
  • 3 blancs d’œuf (facilement remplaçable par de l'aquafaba pour une version sans oeuf)
  • 90 g de sucre en poudre
  • 90 g de sucre glace
  • Quelques gouttes de jus de citron
  • 1 CAS bien rase de fécule de maïs

Pour la crème fouettée :
  • 50 cl de lait de coco en conserve bien froid (mieux encore de la crème de coco)
  • 3 CAS de sucre glace
Fruits :
  • 1 mangue
  • 3 fruits de la passion
  • 2 CAS d'eau
  • 40 g de sucre en poudre

Préparation 20 minutes / Cuisson 1h15 minutes 


Préparation :

Préchauffez le four à 170°C.
Fouettez les blancs en neige jusqu'à ce que le mélange devienne mousseux. Ajoutez alors progressivement le sucre en poudre et fouettez pendant environ 5 minutes, à vitesse rapide. La meringue doit être bien ferme et former un bec d'oiseau.
A l'aide d'une maryse, incorporez ensuite le sucre glace, le jus de citron et la fécule de maïs au mélange.

Tapissez une plaque de cuisson de papier sulfurisé .

Donnez à votre meringue la forme d'un disque, légèrement creusé au centre. 
Enfournez 1 heure 15 mn à chaleur tournante, baissez le four à 120°c.
Laissez-la refroidir dans le four éteint. 

Prévelez la partie du lait de coco, la plus épaisse de votre boite (gardez la partie liquide pour une autre recette, un smoothie par exemple). Si vous avez de la crème de coco, inutile de passer par cette opération.
Fouettez le lait de coco à vitesse moyenne jusqu'à ce qu'il épaississe comme une crème chantilly
Ajoutez ensuite le sucre. Fouettez encore 1 minute.

Quand la meringue est bien froide, recouvrez-la de crème fouettée.

Coupez la mangue en petits cubes.
Dans une casserole avec 2 cuillères à soupe d'eau et 40 g de sucre en poudre, ajoutez  la pulpe des fruits de la passion.
Faites chauffer jusqu'à ce que le mélange épaississe en sirop.
Laissez refroidir.
Disposez la crème fouettée sur la meringue et recouvrez avec le coulis.


Astuce :

Je vous conseille de verser le coulis au dernier moment, juste avant de servir la Pavlova, car il a tendance à "abimer" la crème.



Cette recette, n'est pas à indice glycémique bas, car je n'ai pas encore réussi a avoir des meringues dignes de ce nom avec un sucre à ig bas. J'ai pourtant fait moult tentatives, mais à chaque fois, j'obtiens du chewing-gum...

Elle a tout de même le mérite d'être san gluten, mais c'est une évidence ici, jamais vous n'en verrais, et sans lactose (ça j'en consomme un petit peu...).

Je vous mets aussi la recette d'une blogueuse que j'aime beaucoup (autant la blogueuse que la recette !). Il s'agit d'une pavlova façon couronne de Noël, aux cranberries, grenade et poire (ICI).

Avec tout cela, vous devriez trouver de l'inspiration pour vos desserts du réveillon, non ? 




8 commentaires:

  1. Je testerai en version sans oeufs. Belle soirée. Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Chouette alors !
      Je vais en faire aussi sans oeuf pour samedi. Je m'adapte à mes invités.
      Belle soirée à toi.

      Supprimer
  2. pour un peu de soleil dans l'assiette

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui Wattoote, c'est vrai que cela donne cette impression. ;-)

      Bonne soirée.

      Supprimer

  3. Ça à l'air délicieux!!! MIAM

    Bonne journée et bons préparatifs pour le réveillon du 31 décembre

    Et surtout bon appétit ;)

    http://blog.la-pigiste.com

    RépondreSupprimer
  4. Jolie cette pavlova, tes meringues sont superbes! J'ai un Eton Mess mangue passion sur le blog alors je confirme que c'est une petite tuerie tout ça ensemble ! ^_^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Miss, tu as vu j'ai mis le lien de ta pavlova couronne en bas de mon article, car elle est superbe !

      Supprimer

N'hésitez pas à me laisser un commentaire, c'est ce qui fait vivre aussi ce blog. Merci