mardi 3 janvier 2017

Gâteau des Rois à la fève Tonka




Bon, on fait la galette des rois et après on se met en détox, hein ?
Officiellement, l'Epiphanie c'est vendredi 06 janvier cette année. Le problème c'est que généralement cela s'éternise jusqu'en février parfois, chacun y va de sa galette...

L'avantage pour les intolérents au gluten comme moi, et là pour un coup qu'il y a un avantage, on ne va pas faire la fine bouche, c'est qu'on peut tenir facilement nos bonnes résolution de début d'année et manger plus sainement avant les autres... Car c'est quand même rare que votre collègue de bureau vous apporte une galette sans gluten ?! Non ?!

Je ne suis pas votre collègue de bureau, mais j'ai pensé à vous. Je vous ai préparé un gâteau de Rois, à la fève...Tonka (celle là, impossible de vous casser un chicot dessus car elle est moulue).

Pourquoi, un gâteau plutôt qu'une galette ? Pourquoi pas ! Non, c'est surtout que je ne voulais pas passer par la case pâte feuilletée : je n'ai pas trouvé le moyen de la faire à indice glycémique bas et sans gluten... Si vous avez une recette, je suis preneuse.

Donc c'est une recette à IG bas, qui reprend les arômes de la frangipane. J'ai croisé pas mal de fois cette recette sur la blogosphère, et il semblerait qu'elle provienne à l'origine de la papesse des IG bas, Marie Chioca.

J'ai juste changé la farine pour que la recette soit sans gluten et j'ai allégé un peu le sucre.    

🌿 Ingrédients :

Pour le gâteau 
  • 300 g de poudre d’amande
  • 5 œufs
  • 12 cl de sirop d’agave
  • 100 g de margarine St Hubert bio
  • 40 g de farine de teff ici chez Markal (ou autre)
  • 2 fèves Tonka finement râpées (râpe à muscade)
  • 6 gouttes d’huile essentielle de citron ou d’orange.
Pour la nougatine
  • 65 g d’amandes concassées (avec des amandes effilées c'est plus jolie, mais je n'en avais plus, snif)
  • 4 CAS de sirop d’agave




Préparation :

Préchauffez votre four à 210°C.

Mélangez bien tous les ingrédients du gâteau, dans un saladier. 
Verser la pâte dans un moule à manqué graissé.

Enfournez pour 15 minutes, puis laisser refroidir au frais (bien que mon mari, le préfère tiède).

Quelques minutes avant de servir, mettez dans une petite casserole les amandes et le sirop d’agave. 
Faites cuire à petit feu quelques minutes (4 à 5 minutes), en mélangeant sans cesse.
Dès que le sirop commence à roussir, versez sur le gâteau. 
La nougatine va durcir rapidement.




 La fève Tonka quésako ?

C'est une graine noire qui provient du teck brésilien (Dipteryx odorata), un arbre gigantesque qui peut atteindre 30 m de hauteur et peut vivre plus de 1000 ans.
Cette épice qui provient d'Amérique du Sud (Venezuela, Guyane et du Brésil). 
Deux fèves sont enfermées dans le fruit orange du teck, fruit qui ressemble à une mangue. Lors de la récolte, la graine est rouge, on la laisse sécher pendant un an avant d'obtenir les fameuses graines noires. Elles sont de la taille d'une grosse amande.
Le mot tonka désigne le teck brésilien en langue tupi, langue d'un peuple Amérindien autochtone de la côte brésilienne et de Guyane : les Tupis.
Son nom de substitution coumarine désigne une des substances principales qui la compose.
Sa saveur est complexe. On peut situer son goût entre le foin frais, le chocolat, le caramel, la vanille, l'amande, proche du musc, voilà pourquoi la fève tonka est très utilisée dans la parfumerie.
On la retrouve par exemple dans le parfum "Jicky de Guerlain", qui deviendra par la suite le fameux "Shalimar". Guerlain a d'ailleurs lancé en 2010 un parfum nommé "Tonka Impériale", un fan sans doute.

Par le passé, on en faisait usage en la mélangeant au tabac à priser, pratique aujourd'hui interdite en France, mais toujours d'actualité en Inde dans les cigarettes indiennes et les cigarettes aux clous de girofle en Indonésie.
C'est un porte-bonheur pour les Indiens d'Amazonie. Quand on veut faire un voeu en Guyane, on tient une fève tonka dans la main gauche et un serpent mort dans la droite. La tradition veut qu'on jette ensuite la fève dans un cours d’eau et qu'on accroche le serpent dans les plus hautes branches d’un teck.
Sa rareté en fait une épice assez chère. 

Pour utiliser la fève tonka efficacement, il faut la râper ou la moudre au dernier moment afin de préserver toutes ses saveurs. 
Attention, le goût de la tonka est assez prononcé, allez-y doucement dans les quantités, quitte à en rajouter ensuite. On peut aussi la faire infuser pour un parfum plus diffus.
Elle est beaucoup employée dans les desserts et la cuisine sucrée ou elle pourra faire un usage de substitution à la vanille.
L'épice se marie à merveille avec le chocolat : mousses au chocolat, crèmes, gâteaux, truffes, tarte au chocolat. Hum...

La fève tonka accompagne à merveille les crèmes, que ce soit les crèmes brulées, crème au beurre, crème anglaise, crème à la vanille, etc.

Elle possède de nombreux bienfaits pour la santé.
Cependant, même si à dose raisonnable, elle possède des vertus médicinales, à fortes doses, elle a des effets psychotropes et néfastes pour la santé : lésions au foie et au cœur. Ceci est dû à la coumarine, la substance qui donne tout son goût à la fève tonka.
Ne vous inquiétez pas, on parle de très grosses doses, c'est un peu comme la noix de muscade ou la cardamome.

Cette même coumarine, dans des quantités raisonnables, possède des propriétés à la fois toniques et en même temps calmantes.

Il faut savoir qu'elle constitue un anticoagulant léger pour les personnes sous traitement pour fluidifier le sang.
C'est aussi un anti-œdématique naturel et un excellent antioxydant. Détoxifiante, elle stimule le drainage lymphatique, voilà pourquoi on la retrouve souvent dans des produits amincissants.

10 commentaires:

  1. Il est superbe ton gâteau des rois. Je pense que, comme ton mari, il doit être meilleur tiède, les arômes doivent bien ressortir. Belle journée. Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Marie. Je le prèfère froid, tiède c'est bon, mais un peu écoeurant pour moi...
      Belle journée à toi.

      Supprimer
  2. Chouette recette, cela me tente bien moi, ce gâteau de rois, en plus j'adore la fève tonka, j'en mettrais partout. Oh, une crème brûlée à la tonka !!!
    Bonne journée à toi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Cléa,
      C'est vrai que la fève tonka a beaucoup de charme... J'aime beaucoup.
      Dis-moi ce que tu en pense, si tu fais ce gâteau.
      Bonne soirée.

      Supprimer
  3. Il me plait bien aussi ce gâteau, cela changera de la galette... Puis j'aime pas les pâtes feuilletées sans gluten toutes prêtes, les fait maison, je les râte !
    Voilà une bonne altrenative. Cela me fait penser un peu au pithivier.
    Bonne soirée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cool, je fais plaisir à certains alors !
      C'est vrai que c'est un peu comme un Pithivier, pas ceux avec la pâte feuilleté mais avec ceux avec le glaçage dessus. On peut lui faire un glaçage à ce gâteau plutôt qu'une nougatine !
      Belle soirée.

      Supprimer
  4. Sympa ton gâteau pour ceux qui aiment la galette traditionnelle mais ne peuvent plus en manger! Bon la fève tonka, il faudrait que j'essaye un jour pour voir ce que ça donne en bouche...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Maeva,
      Oui c'est à découvrir la fève tonka, c'est très particulier et très subtil, entre la vanille, l'amande et le cacao, une belle découverte.

      Supprimer
  5. Miammm !!! Très tentant ce gâteau ces rois !!!

    RépondreSupprimer
  6. Ta recette de galette à la fève tonka à l'air si délicieuse ! :D

    RépondreSupprimer

N'hésitez pas à me laisser un commentaire, c'est ce qui fait vivre aussi ce blog. Merci