jeudi 2 mars 2017

Cocktail fruité mangue-framboise au thé vert à la pêche

Et les vertus du jeûne thérapeutique



Nous voilà pour la recette du jeudi, oui vous ne savez pas, mais le jeudi, la recette est liquide ou semi-liquide, et de préférence froide.
Cela parce que le mercredi et le jeudi, je fais un jeûne liquide, certain diront une mono-diéte.

Je favorise les liquides, eau, tisanes mais aussi quelques jus de fruits et légumes maison, et comme parfois je trouve cela épais, j'aime étendre mes jus de thé froid, d'eau gazeuse ou de tisane.

Ce mode d'alimentation, m'est venu assez rapidement suite à la prise du méthotréxate, une molécule de chimio qui sert à traiter la polyarthrite, en autre.

Je prends ce traitement une fois par semaine et les jours suivant le traitement, j'étais souvent malade : maux de ventre, nausées, sueurs froides. Je n'avais pas d'appétit et dès que je mangeais un truc solide, il repartait dans l'autre sens.
Petit à petit, naturellement ce mode d'alimentation s'est imposé. J'ai vu une nette amélioration de mon état du moment et si la tentation me prend et que je mange une quelque chose solide, je suis malade, les sueurs reviennent.

Dernièrement, j'ai vu un reportage sur le jeûne thérapeutique lors de chimiothérapies. Ce qui m'a conforté dans ma façon de faire.

Le jeûne aurait plusieurs vertus selon des études :

"D'abord, il affamerait les cellules cancéreuses,  en effet, le glucose, carburant de prédilection des cellules cancéreuses et l’insuline se font rares dans les tissus d‘une personne qui jeûne. Cela entraîne une diminution de l’IGF1, facteur de croissance de la tumeur, et rend la cellule cancéreuse plus vulnérable à la chimiothérapie. Les cellules saines, elles, savent jeûner, c‘est à dire se servir de la graisse mobilisée dans le tissu adipeux comme carburant de substitution du glucose; elles sont ainsi protégées.

De plus, le patient qui a jeûné avant, pendant et après sa chimiothérapie, ressent moins d’effets secondaires tels que nausées, diarrhées, fatigue et peut regagner le poids perdu plus facilement. La publication des cas de malades ayant jeûné pendant leur chimiothérapie de leur propre initiative, en accord avec leurs oncologues, montre des résultats positifs étonnants. L’idée généralement admise est qu’il faut manger beaucoup pour être fort et résistant, tombe un peu à l'eau".

D'ailleurs, il y a une chose qui m'étonne à ce sujet : lorsque l'homme est malade, on lui dit effectivement de manger pour guérir, or les animaux eux, jeûnent lorsqu'ils sont malades et il est assez rare qu'on leur administre des médicaments, pourtant ils guérissent spontanément le plus souvent...

Pour ceux que cela intérresse, j'ai retrouvé sur le "Youtube russe" le reportage diffusé sur Arte, que j'avais vu, intitulé " Le jeûne, une nouvelle thérapie". Il ne semble plus être disponible en France, mais il reste en français :




🌿 Ingrédients pour 2 grands verres :
  • 1 petite mangue bien mûre
  • 30 cl de thé vert à la pêche froid
  • 1 poignée de framboise congélées
  • sirop d'agave (facultatif, je n'en ai pas mis)


🌿 Préparation :

Mettez tous les ingrédients dans le bol de votre blender et mixez jusqu'à avoir une texture bien lisse.
Ajoutez du thé, si vous trouvez votre préparation trop épaisse. 






Pour en savoir plus :



Un autre jus allongé de thé vert ?




N'hésitez pas à me laisser vos commentaires dans le formulaire ci-dessous. Les commentaires font vivre le blog et permettent aux autres lecteurs d'avoir accès aux questions ou réactions de chacun.
Cliquez sur "Commentaire", dans la bande gris foncé sous l'article. Le formulaire va s'ouvrir. Nul besoin d'avoir un compte blogger pour le faire, choissisez simplement la case "nom" ou "anonyme" dans le menu déroulant collé au mot "commentaire" de ce même formulaire.
Et n'oubliez pas de cliquer la case "je ne suis pas un robot" au moment de publier votre commentaire. Merci à vous !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

N'hésitez pas à me laisser un commentaire, c'est ce qui fait vivre aussi ce blog. Merci