lundi 6 mars 2017

Tempeh mariné au gingembre, sauce agrumes



De manière générale, je ne suis pas fan du tempeh, mais dernièrement j'ai trouvé une nouvelle manière de le cuisiner qui me convient bien. Il s'agit de le faire mariner et là, magie, le tempeh prend complétement le goût de la marinade.

Vous connaissez le tofu mais connaissez vous le tempeh ? 

Originaire de l’île de Java en Indonésie, le tempeh est un produit à base de fèves de soya fermentées, il est fabriqué à partir de graines de soja jaune immatures et dépelliculées.
Les graines de soja sont cuites et écrasées, puis ensemencées avec un champignon du groupe des Zygomycetes. La fermentation se fait en 24h à 30°C,  des moisissures se forment alors (des filaments blancs, comme sur les fromages) qui transforment la préparation en une sorte de gâteau bien compact.
Son goût évoque les arômes de champignon, de noix et de levure.
Il est riche en protéines et pauvre en lipide.

Ce qui distingue le tempeh du tofu, c’est sa grande biodisponibilité en plusieurs éléments nutritifs, obtenue en grande partie grâce son procédé de fermentation. Il renfermant 3 g de fibres pour 100 g, et constitue une source de fibres alimentaires, contrairement au tofu qui ne renferme aucune fibre.
Aussi à portion égale, le tempeh contient 20 % plus de protéines, le triple de potassium et de cuivre, ainsi que le double de phosphore et de magnésium que le tofu ferme. Il renferme également plus de bons gras monoinsaturés et polyinsaturés et des vitamines, telle la niacine et un peu de vitamine B12,  mais pas autant que dans un produit animal.

🌿  Ingrédients pour 2 personnes :
  • 200 g de tempeh nature

Pour la marinade
  • 20 cl de jus de pomme
  • 20 g de gingembre frais

Pour la sauce
  • 1 petite boite de concassé de tomates
  • 1 oignon
  • 2 oranges (ici sanguines)
  • 1 CAS de pâte de curry vert (plus ou moins selon votre goût)
  • le jus d'un citron vert
  • 3 CAS d'huile d'olive
  • Sel, poivre.

🌿  Préparation :

Deux heures avant, ou mieux la veille, détaillez en lanières le tempeh et mettez le à tremper dans le jus de pomme avec le gingembre râpé. Couvrez et laissez poser au frais.
Epluchez et coupez finement l'oignon. Prélevez les suprêmes des oranges (avec un couteau pelez à vif les quartiers, en enlevant la peau et les parties blanches)
Dans une poêle ou un wok, faîtes revenir l'oignon dans l'huile, puis ajoutez la tomate.
Diluez la pâte de curry et ajoutez le tempeh et sa marinade.
Faites réduire un peu et ajoutez les quartiers d'orange, ainsi que le jus de citron.
Laissez cuire 10 minutes. Salez et poivrez à votre convenance.
Servez avec du riz.

Vous pouvez remplacez les oranges par des clémentines, des kumquats ou même des cubes d'ananas.




Je l'achète où mon tempeh ?
Au rayon frais des magasins bio, autour de 3.50 € les 200 grammes.


















Une autre recette de tempeh ?





















Parmentière de patate douce au tempeh


N'hésitez pas à me laisser vos commentaires dans le formulaire ci-dessous. Les commentaires font vivre le blog et permettent aux autres lecteurs d'avoir accès aux questions ou réactions de chacun.
Cliquez sur "Commentaire", dans la bande gris foncé sous l'article. Le formulaire va s'ouvrir. Nul besoin d'avoir un compte blogger pour le faire, choissisez simplement la case "nom" ou "anonyme" dans le menu déroulant collé au mot "commentaire" de ce même formulaire.
Et n'oubliez pas de cliquer la case "je ne suis pas un robot" au moment de publier votre commentaire. Merci à vous ! 

4 commentaires:

  1. Tiens je vais tester cette version, j'en ai justement dans mon frigo ! :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis trop forte ! Quelle anticipation de ma part ! ;-)
      Belle soirée à toi Miss.

      Supprimer
  2. Bonsoir,

    Moi non plus je ne suis pas très tempeh, mais là, je vais peut-être retenter le coup. Je fais confiance à tes recettes.
    Bonne soirée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Cléa, c'est gentil, mais cela me mets la pression...
      Bonne journée.

      Supprimer

N'hésitez pas à me laisser un commentaire, c'est ce qui fait vivre aussi ce blog. Merci